fbpx



Zombie des Cranberries

Zombie : anatomie d’une chanson engagée sur le conflit en Irlande du Nord

Date 19 janvier 2018
Décryptage de la plus célèbre chanson des Cranberries





Le décès soudain de Dolores O’Riordan ce lundi 15 janvier a suscité de très nombreuses réactions et hommages. Face à l’événement, le groupe des Cranberries avait alors posté un message sur Facebook: « Nous sommes choqués et attristés par la nouvelle du décès de Dolores, quelques heures à peine avant qu’elle n’enregistre le chant sur notre version de Zombie« .

Une nouvelle version de leur célèbre tube « Zombie » était donc en préparation. Son enregistrement avait été programmé dans la journée du 15 janvier, quelques heures après sa mort.

Ce single, emblématique du groupe, est sans aucun doute le tube le plus connu des fans. Il y est question d’une chanson engagée, évoquant le conflit armé en Irlande du Nord, opposant républicains et loyalistes.

Celle-ci fut produite à l’occasion de l’album « No Need to Argue » en 1994. Elle y critique alors la violence du conflit, et évoque un fait d’actualité qui avait profondément choqué l’Irlande et l’Irlande du Nord, à savoir le décès de 2 petits garçons ayant été abattus par l’Armée républicaine irlandaise provisoire dans un centre commercial, lors des attentats de Warrington, le 20 mars 1993.

La chanson se caractérise par des guitares lourdes et des riffs d’une grande puissance. Des sonorités inhabituelles pour le groupe.

Dans le texte, Dolores O’Riordan évoque la violence et son effet sur les hommes, les qualifiant de « Zombies ». Elle y multiplie les référence à l’Irlande, et à l’insurrection de Pâques 1916, un haut épisode de l’Histoire irlandaise. Les paroles sont claires et puissantes : elle reproche aux protagonistes du conflit leur escalade infinie vers la violence.

Le clip quand à lui, a été tourné en 1995. Elle y présente des enfants, la dureté des rues nord-irlandaises, la présence de soldats en patrouille constante… puis la scène de fin aboutit à une Dolores O’Riordan recouverte de peinture dorée où elle y présente une allégorie du Martyre de Saint Sébastien. Des images fortes, engagées, qui présentent la jeunesse sacrifiée nord-irlandaise. Le tube a trouvé un écho retentissant dans le pays, mais aussi sur l’International.

Le moyen pour les Cranberries d’attirer l’attention sur une situation nord-irlandaise à l’époque particulièrement instable.

Le clip Zombie :




Votre avis compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




A découvrir en ce moment en Irlande :


Rechercher
Guide Irlande.com