fbpx



Le Loughcrew Cairns - Michael Foley - cc

Irlande : Loughcrew , un site néolithique irlandais vandalisé

Date 30 avril 2021
De nombreuses pierres vieilles de 5200 ans victimes de gravures sauvages





C’est la stupéfaction en Irlande : un éminent site archéologique s’est vu vandalisé par des personnes mal intentionnées… Il s’agit du site de Loughcrew Cairns à Oldcastle dans le comté de Meath, un site préhistorique de grande importance. Les vandales auraient ainsi gravés leurs noms sur des pierres vieilles de plus de 5 200 ans : un acte inqualifiable, qui a poussé le gouvernement irlandais à sécuriser les lieux.

Loughcrew : son altération crée l’indignation

L’état va renforcer le dispositif de sécurité du site

Jusqu’à aujourd’hui, les grands sites archéologiques ne nécessitaient pas de surveillance étroite : les voyageurs et irlandais, se montrant tous respectueux des monuments

Mais c’était sans compter sur un groupe de vandale, qui a vraisemblablement pris plaisir à apposer « leur marque » sur Loughcrew Cairns. Ces derniers auraient ainsi profanés le site en y ajoutant de nombreuses « gravures sauvages », réalisées sur les pierres de différentes tombes à couloir.

Les gravures sauvages réalisées à Loughcrew

Les gravures sauvages réalisées à Loughcrew

Pour rappel, ce site se compose de plus de 60 tombes réparties sur 3 collines. On y compte ainsi de nombreux cercles de pierres ainsi que des cairns.

Très populaire chez les visiteurs, le site demeurait jusqu’alors libre d’accès. Mais les récents actes de vandalisme pourraient bien changer la donne.

Une enquête a été lancée pour retrouver les auteurs des faits, et une vaste campagne de sensibilisation va être mise en place pour encourager la population et les voyageurs à préserver les sites historiques irlandais.

L’Office des travaux publics irlandais (OPW) et le Service des monuments nationaux (NMS) se sont dis « profondément consternés » par les actes de saccage observés sur ce site vieux de 5 200 ans.

Les deux entités sont actuellement à la recherche de solutions pour effacer ces gravures, sans altérer les pierres originelles.

Le ministre Patrick O’Donovan, TD, ministre d’État responsable du Bureau des travaux publics, a quand à lui condamné ce vandalisme insensé :

Loughcrew Cairns fait partie de notre héritage culturel et je suis choqué que certaines des anciennes pierres sculptées aient été endommagées par des gravures sauvages. J’appelle toute personne ayant des informations sur cet incident à contacter la Gardaí locale pour aider à trouver le coupables. a déclaré le ministre Patrick O’Donovan, TD, ministre responsable du Bureau des travaux publics.
Avec nos collègues du Service des monuments nationaux, nous préparons une campagne pour le mois de juin pour sensibiliser à l’importance et à la vulnérabilité de nos beaux monuments, ce qui est vital pour les préserver pour les générations futures.

Quoiqu’il en soit la sécurité patrouillera désormais chaque jour à Loughcrew. Une mesure nécessaire, qu’il faudra peut-être déployer sur la totalité des grands sites archéologiques d’Irlande…




Votre avis compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

4 avis

  1. Launay Patrick dit :

    La bêtise (pour ne pas dire autre chose…) n’a donc pas de limite ?

  2. GADE Solange dit :

    Comment peut-on faire une chose pareille. La bêtise de certains individus est un puits sans fond.
    Il faut retrouver ces vandales et leur infliger une punition exemplaire.

  3. Laure-Anne Vivion dit :

    Hélas, les abrutis sévissent partout !

  4. Helene dit :

    Comment peut-on être aussi stupide pour saccager un site d’une telle valeur historique? J’espère que les vandales seront retrouvés, et punis à la hauteur de leurs actes!




A découvrir en ce moment en Irlande :


Rechercher
Guide Irlande.com