fbpx




Des citrouilles Jack O'Lantern pour Halloween - © Lukas Gojda

Halloween n’aurait pas existé aux États-Unis sans la Grande Famine irlandaise

Date 21 octobre 2021
La fête d'Halloween est irlandaise, et non américaine. Elle s'est exportée suite à l'exode des irlandais vers les USA pendant la Grande Famine.

Le saviez-vous ? Contrairement aux idées reçues, la fête d’Halloween n’est pas américaine. Elle trouve ses sources en Irlande, et a été exportée vers les États-Unis suite à l’exode provoquée par la Grande Famine irlandaise (1845-1848). Pour les historiens, Halloween ne serait donc pas aussi connue dans le Monde, si l’Irlande n’avait pas connu la faim et la crise du mildiou (un parasite contaminant les pommes de terre). Voici quelques explications pour y voir plus clair.

Aux origines d’Halloween : une fête irlandaise païenne

La Samain, une nuit où vivants et esprits se rencontrent

Un feu de joie de la Samain

Un feu de joie de la Samain

Halloween n’a pas toujours existé sous ce nom. La fête d’aujourd’hui tire ses origines d’une fête païenne irlandaise bien plus ensuite, datant de près de 2500 ans : la Samain. Il s’agissait alors d’une fête gaélique, qui marquait la fin de la saison des récoltes, et le début des nuits plus froides qui marquaient le début de l’hiver.

La fête se déroulait alors à l’occasion d’une nuit, qui se déroulait du 31 octobre au 1er novembre. Pour l’occasion, on allumait des feux de joie, et des rituels païens étaient pratiqués.

La population pensait alors que cette nuit était propice à la rencontre du monde réel et du monde des esprits. On pensait que les esprits pouvaient errer librement lors de cette nuit dans le monde des vivants… Les irlandais multipliaient donc les rites pour conjurer les esprits et les éloigner d’eux. Certains faisaient même du porte à porte pour souhaiter aux voisins bonheur et protection.

La fête était également l’occasion de profiter de beaux festins. Les farces étaient également monnaie courante, tout comme les costumes, beaucoup profitant des « esprits » errants pour se venger d’un ami ou d’un ennemi.

Au fil des siècles, la fête a quelque peu évolué : au XIXème siècle, la fête a su conserver ses traditions, tout en intégrant la notion de friandises. Désormais il était courant de faire du porte à porte dans le voisinage, et de recevoir des présents ou des friandises.

Les citrouilles et navets étaient également sculptés pour l’occasion afin de faire des Jack O’Lantern.

La Samain s’exporte ensuite aux États-Unis suite à la Grande Famine

La Grande Famine irlandaise - Domaine Public

La Grande Famine irlandaise – Domaine Public

C’est précisément à cette époque que la fête va progressivement s’installer aux États-Unis. A cette période, les américains ne connaissent nullement la fête, et leurs penchants pour le puritanisme excluent d’office ce type de célébrations païennes.

Mais tout va changer en 1845, lorsque l’Irlande est durement touchée par le mildiou : les champs de pomme de terre du pays sont tous contaminés par un champignon dévastateur, rendant les récoltes impropres à la consommation.

Très vite, les irlandais meurent de faim… sans que les britanniques n’apportent leur aide. Les pertes se traduisent en milliers de mort… Et beaucoup se décident à fuir le pays, pour partir en Amérique.

C’est donc précisément l’exode irlandaise, qui va permettre d’exporter la fête de la Samain aux États-Unis. Là-bas, les irlandais s’intègrent parfaitement et font découvrir leurs traditions.

Les américains sont séduits, et apprécient le concept des friandises et du porte à porte.  Ils y voient là l’opportunité de se défouler et de s’amuser le temps d’une nuit. Il adoptent très rapidement les traditions de cette fête et la baptisent « Halloween ».

Au cours des décennies suivantes, les célébrations aux États-Unis sont devenues plus raffinées, avec des farces réduites au minimum, et des idées de costumes de plus en plus inventives. Les friandises évoluent positivement et deviennent plus gourmandes qu’auparavant.

Les citrouilles remplacent également les navets pour les Jack O’Lantern.

Depuis, Halloween est devenue une véritable institution aux États-Unis ! A tel point qu’on croie la fête typiquement américaine ! Beaucoup pensent même que la fête américaine a envahi la culture européenne… alors que c’est exactement le contraire !

Tout est donc bien parti d’Irlande… De quoi rendre fiers les irlandais !


Encore tant de choses à découvrir...





A découvrir en ce moment en Irlande :


Copy link