5 faits surprenants sur les irish pubs en Irlande

9 octobre 2019
Un irish pub
Un irish pub





Les irish pubs en Irlande font partie du patrimoine du pays. Un patrimoine historique et culturel, auquel les irlandais sont fortement attachés. Il faut dire que ces établissements ont toujours contribué à un certain art de vivre typiquement irlandais. Mais êtes-vous sûrs d’être incollable sur le sujet ?
Voici 5 faits sur les irish pubs à connaître !

5 faits historiques peu connus sur les irish pubs

1. Le plus vieil irish pub encore en activité date du IXème siècle !

Le Sean's Bar - Plus vieil irish pub d'Irlande

Le Sean’s Bar – Plus vieil irish pub d’Irlande

En Irlande, c’est un peu la compétition et chaque irish pub se targue d’être le plus ancien d’Irlande… Mais les archéologues ont tranché : le plus vieil irish pub serait le Sean’s Bar à Athlone, dans le Comté de Westmeath. Des fouilles archéologiques auraient ainsi démontrés qu’une partie des murs ayant participé à sa construction dateraient… du IXème siècle !
On y aurait également trouvé des pièces de monnaies de l’époque (celles-ci sont désormais exposées au National Museum of Ireland à Dublin).

A noter parmi les irish pub également assez anciens, le Brazen Head à Dublin. Ce dernier possèderait même une inscription gravée à la main par un client et qui daterait de 1726. L’inscription a été réalisée sur le cadre d’une fenêtre et porte la mention : “John Langan halted here 7th August 1726” (John Langan était ici le 7 août 1726).

A noter qu’il est encore possible de la voir en allant au Brazen Head de nos jours…

2. Les irish pubs étaient obligés de porter le nom de famille de son propriétaire

O’Sullivan, O’Malley, Murphy’s…etc. Autant de noms irlandais que l’on croise généralement sur la devanture des irish pubs en Irlande. Bien que ce ne soit plus une obligation aujourd’hui, il était autrefois obligatoire que le propriétaire des lieux doivent afficher son nom de famille sur l’enseigne de son établissement.

Cette loi de 1872 avait pour but de responsabiliser les propriétaires des lieux, en se faisant nommément connaître dès l’entrée au sein de l’irish pub. (Le débit de boisson était déjà extrêmement encadré à l’époque, et les autorités n’avaient pas trouvé meilleur moyen pour contrôler la légalité de chaque établissement).

Depuis, et bien que ce ne soit plus obligatoire, la tradition est restée. Voilà pourquoi de nombreux irish pubs portent le nom de leurs propriétaires. Des noms typiquement irlandais bien sûr. Il existe bien sûr quelques exceptions, mais cette tradition reste chère au cœur des irlandais).

3. Les irish pubs étaient autrefois ouverts 24h/24h

La chose a bien changée depuis… Mais les irish pubs étaient autrefois tenus d’être ouverts en continu, de jour, comme de nuit. Sans interruption.
Cela tenait à la loi Brehon, une loi datant du VIème siècle, où chaque seigneur irlandais se devait de posséder un établissement capable d’accueillir quiconque souhaitant se restaurer, boire, et dormir. Voilà pourquoi les irish pubs servaient également d’auberge… au cas où le roi lui-même, ou un voyageur chercherait l’hospitalité…

4. Les irish pubs servaient de morgue

Étonnant mais historiquement vrai. Les irish pubs étaient autrefois utilisés comme des lieux où l’on entreposait temporairement les cadavres. La loi de 1846 était très précise à ce sujet : à chaque décès, le corps de l’individu devait être déposé au pub, avant que de nouvelles dispositions ne soient prises.
On estimait que les caves à bières, du fait de leur basses températures, ralentissaient le processus de décomposition… Néanmoins, la présence de ces corps faisait tâche dans le décorum, et la loi n’a été abrogée qu’en 1962.
Rassure-vous donc : il n’y a pas de cadavre lors de votre prochain passage dans un irish pub. Ouf…

5. Les clients devaient légalement se justifier pour boire une pinte au pub

Une pinte de stout - Brian Morrison - Tourism Ireland

Une pinte de stout – Brian Morrison – Tourism Ireland

Il n’était pas facile d’être client d’un irish pub à l’époque… Ainsi, toute personne loin de chez elle de plus de 4km devait montrer patte blanche face au propriétaire du Pub et justifier qu’elle venait consommer une pinte de bonne foi, sans chercher la bagarre ou l’alcoolisation à outrance.

L’alcoolisme de certains irlandais les poussaient en effet à aller chercher leur pinte de plus en plus loin, frappant à la porte de nouveaux irish pubs… Cette loi permettait donc de mieux encadrer la consommation d’alcool en Irlande, d’éviter les abus et les bagarres éventuelles.

Cette loi a été abrogée en 1943.



Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


A découvrir en ce moment en Irlande :

Rechercher
Guide Irlande.com