Coronavirus : l’Irlande du Nord adopte la même stratégie que la République d’Irlande

L'Irlande du Nord ferme enfin ses écoles, les pubs et appelle au confinement de la population
23 mars 2020
Borris Johnson - EU2017EE Estonian Presidency - cc
Borris Johnson - EU2017EE Estonian Presidency - cc





Il aura fallu du temps mais ça y est : Boris Johnson, le Premier Ministre du Royaume-Uni vient de renoncer à sa folle théorie d’immunité collective, qui concernait l’Angleterre mais aussi l’Irlande du Nord. Cette doctrine largement controversée visait à exposer librement la population au COVID-19, dans l’objectif d’immuniser naturellement de plus en plus d’individus. En clair : Boris Johnson souhaitait laisser circuler le virus de sorte qu’un certain pourcentage de la population tombe malade et finisse par développer des anticorps leur permettant de guérir, et de protéger dans le même temps les non immunisés.

Un choix qui faisait froid dans le dos, tant les prévisions en nombre de victimes potentielles atteignaient des sommets.

Vivement critiqué, Boris Johnson a finalement entamé un véritable rétropédalage… Et vient de décider de calquer sa stratégie contre le COVID-19 sur les mêmes principes que la France et le reste de l’Europe.

Un véritable soulagement pour l’Irlande du Nord et la République d’Irlande, qui partagent ensemble une frontière. Désormais, il n’y a plus de décalage dans les stratégies : l’Irlande du Nord fonctionne au diapason avec le reste de l’Irlande : une excellente nouvelle qui devrait permettre à l’île d’Émeraude de mieux maîtriser les dangers de la contagion du coronavirus.

Néanmoins, le gouvernement britannique ne se voile plus la face : le Royaume-Uni, dont l’Irlande du Nord ont perdus un temps considérable.

Nous avons quatre semaines de retard sur les autres pays. déclare Patrick Vallance, le conseiller scientifique en chef de Boris Johnson.

Coronavirus : les règles adoptées en Irlande et en Irlande du Nord

Un appel au confinement et aux déplacements essentiels

Depuis ce lundi 23 mars, Boris Johnson entame donc un revirement à 360 degrés. Parmi les mesures impactant l’Irlande du Nord :

  • les écoles, les pubs et les restaurants sont désormais fermés
  • les nord-irlandais sont appelés à rester chez eux (en insistant sur la population la plus fragile).
  • les entreprises non essentielles sont appelées à interrompre leurs activités
  • seuls les déplacements de première nécessité sont autorisés (courses alimentaires, déplacement en pharmacie…etc.)

Des décisions qui vont placer l’Irlande du Nord au même rythme que la République d’Irlande. La province britannique va donc fonctionner au ralenti durant les prochaines semaines.

Les hôpitaux et services sanitaires quand à eux s’apprêtent déjà à faire face à une augmentation des cas dans les prochains jours.

Le gouvernement nord-irlandais insiste désormais sur la responsabilité de chacun pour éviter les comportements à risque et éviter les sorties inutiles.



Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Sur le même thème :



A découvrir en ce moment en Irlande :

Rechercher
Guide Irlande.com