Irlande : 2 tiers des irish pubs pourraient ne pas survivre au Covid-19

Près de 1000 établissements pourraient fermer définitivement d'ici Noël
1 septembre 2020
Un irish pub déserté - Photo by Dovlet Hojayev on Unsplash
Un irish pub déserté - Photo by Dovlet Hojayev on Unsplash





C’est un chiffre terrifiant : près de deux tiers des irish pubs d’Irlande pourraient ne pas s’en sortir suite à l’impact désastreux du Covid-19. Étranglés par l’inactivité et les restrictions imposées par le gouvernement, près de 60% d’entre-eux pourraient être amenés à fermer définitivement leurs portes d’ici Noël. Un véritable danger, surtout lorsque l’on connaît l’importance du pub en Irlande, véritable poumon de la société irlandaise.

La VFI condamne la politique du gouvernement irlandais vis à vis des irish pubs

Près de 1000 pubs sont menacés de fermeture en Irlande

La Vintner Federation of Ireland (VFI) est formelle : si la fermeture forcée se poursuit, c’est une catastrophe de grande ampleur qui touchera les propriétaires d’irish pub. Plus de 1000 établissements seraient concernés : une situation impensable dans les mentalités irlandaises, très attachés à cette institution.

La VFI en a profité pour condamner les actions du gouvernement irlandais à l’égard des pubs, la qualifiant d’inadaptée et de dangereuse. (Pour rappel, seuls les irish pubs proposant des repas sont autorisés à fonctionner, contrairement aux établissements ne proposant que du débit de boisson).

D’après la VFI, le programme de soutien de 16 millions d’euros à destination des pubs serait insuffisant. Pour eux, cela ne compensera pas les longs mois d’inactivité, et les dettes accumulées.

Pour rappel, les irish pubs devaient tous rouvrir en Irlande à compter du 20 juillet, dans le cadre de la feuille de route fixée par le gouvernement. Une date qui a été repoussée, le pays observant une importante recrudescence de cas de coronavirus. Depuis, les propriétaires d’irish pubs vivent un avenir incertain : aucune date n’a été évoquée pour une éventuelle réouverture de leurs établissements.

Pire encore, le ministre Leo Varadkar a laissé entendre que les “pubs ne servant que de l’alcool”, pourraient ne pas être autorisés à rouvrir cette année.

Au total, l’Irlande compte environ 3 500 irish pubs qui ne servent que de l’alcool. Tous sont contraints à laisser leurs portes fermées.

Ce soi-disant programme de soutien pour les propriétaires de pubs fermés est terriblement insuffisant. Nos membres font face à un automne d’incertitude sans aucune indication du gouvernement sur comment et quand ils seront autorisés à rouvrir”, a déclaré Padraig Cribben, PDG de VFI.

Nombreuses sont les voix à s’élever désormais contre la politique restrictive du gouvernement vis à vis des irish pubs. Beaucoup de propriétaires et de clients reprochent au gouvernement leur impréparation, et leur fermeté abusive. Pour beaucoup d’irlandais, autoriser l’ouverture des irish pubs proposant des repas, et refuser celle des simples débits de boisson frôle le non-sens.

Il faut dire que l’Irlande a été l’un des pays les plus fermes en matière de gestion de la crise sanitaire actuelle. Les irish pubs du pays sont ceux qui ont subit la plus longue fermeture, comparés aux pubs des autres États membres de l’Union Européenne. En Europe, les autres pays ont rouverts leurs bars, conscients des enjeux… tandis que les établissements irlandais, eux, sont toujours à l’arrêt.


Sur le même thème :



Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




A découvrir en ce moment en Irlande :

Rechercher
Guide Irlande.com
Changer la langue
français english version