fbpx



La Moher Tower - jpc.raleigh - cc

L’Irlande envisage un confinement jusqu’en mai 2021

Date 18 janvier 2021
La population irlandaise serait moins raisonnable qu'au temps du confinement de mars 2020...


Rien n’est encore officiel, mais le NPHET (équipe nationale d’urgence de santé publique) estime que le confinement actuellement en place en Irlande pourrait bien durer jusqu’en mai prochain… à moins que les chiffres de contamination ne diminuent considérablement avant. Le docteur Mary Favier, représentante du conseil irlandais des médecins généralistes a ainsi déclaré que le pays « n’en faisait pas assez et qu’il y avait encore trop de mouvement. » Une situation jugée inacceptable, alors que l’Irlande enregistre désormais le plus haut score de contamination d’Europe et du Monde !

Le gouvernement pointe du doigt le relâchement de certaines parties de la population

Le NPHET envisage un confinement total de 4 mois si les débordements continuent

C’était une belle histoire… qui tourne actuellement au cauchemar. Alors que l’Irlande s’illustrait comme un bon élève en matière de gestion de la crise de Covid-19, voilà que le pays est désormais celui enregistrant le pire taux de contamination au Monde. Une situation qui s’est développée sournoisement, durant les fêtes de Noël et du réveillon. Il aura fallu moins de 15 jours pour basculer du rôle du bon élève à celui du cancre. Et la situation est désormais complexe.

D’après le docteur Favier, les routes irlandaises accueillent de nos jours un trafic plus important que celui enregistré en mars 2020. Beaucoup trop d’irlandais auraient renoncés au télétravail. La vie serait encore particulièrement active, alors que le gouvernement aurait clairement demandé de ralentir, et de rester le plus possible à la maison, d’éviter les déplacements non essentiels, et de garder les enfants à la maison.

Pour les scientifiques du gouvernement irlandais, une chose est sûre : cette troisième vague pourrait bien être la plus longue et la plus difficile à faire ralentir. Et il sera impossible d’en venir à bout sans la pleine collaboration des irlandais.

Le message est donc clair : les irlandais sont appelés à être raisonnables… sans quoi le confinement pourrait durer jusqu’à 4 mois ! Une situation impensable pour la population.

Pendant ce temps, les hôpitaux sont sous pression, et mènent au mieux leur gestion de la crise, ainsi que leur calendrier vaccinal. Il est prévu que la grande majorité des irlandais soient vaccinés d’ici neuf mois. Un programme qui permettrait d’obtenir une immunité collective nationale… et ainsi de recommencer à vivre comme avant !

Quoiqu’il en soit, les scientifiques misent sur un apaisement de la situation pour la fin du printemps 2021. Une éclaircie, qui pourrait peut être permettre de re-voyager au sein du pays… à condition de posséder un passeport vaccinal (rien d’officiel, mais les états européens semblent ce diriger vers ce dispositif). Croisons les doigts !



Votre avis compte !

 

Un avis

  1. Durand Nicolas dit :

    C’était peut-être le cas dans la semaine du 4 au 10 janvier avec 45 726 cas positifs cette semaine-là, mais la semaine du 18 au 24, le nombre de cas a chuté pour arriver à 14 828 soit 2/3 de baisse. Comme au Royaume-Uni, la baisse semble se confirmer, mais avec les deux semaines avant le pic de mortalité, il est peut-être intervenu la semaine écoulée. ça reste plus raisonnable en terme de mortalité qu’au Royaume-Uni.
    En tout cas, peut-être s’agit-il du politique de la peur pour contrer la montée du nombre de cas qui aurait correspondu en France à près de 85 000 cas journaliers au pic hebdomadaire… Ils reviennent de loin quand-même !




A découvrir en ce moment en Irlande :


Copy link