Un pont reliant l’Irlande du Nord à l’Écosse ? Le projet fou de Boris Johnson

Un projet colossal à 23 milliards d'euros destiné à faciliter les échanges suite au Brexit
12 février 2020
Le "Pont Boris" reliera l'Irlande du Nord à l'Ecosse
Le "Pont Boris" reliera l'Irlande du Nord à l'Ecosse





Le projet semble aussi démentiel qu’irréaliste. Le Premier Ministre britannique Boris Johnson vient tout juste de présenter une nouvelle lubie : celle d’un pont reliant l’Irlande du Nord à l’Écosse. Un pont de 20km, dont le chantier serait estimé à 20 milliards de livres sterling (soit plus de 23 milliars d’euros) !

Une réponse au Brexit qui viserait à préserver l’Irlande du Nord d’un potentiel isolement avec le reste du Royaume-Uni.

Un véritable défi d’ingénierie

Concrètement, le pont relierait Portpatrick, au sud-ouest de l’Écosse, à Larne en Irlande du Nord, au nord de Belfast. Il s’étendrait sur une distance de 20 km et se déclinerait sous la forme d’un pont à double niveau (avec route, et rail pour le transport ferroviaire). Il serait un moyen efficace d’après Boris Jonhnson de faciliter les échanges avec l’Irlande du Nord et le reste du Royaume-Uni.

Mais le pont poserait des problématiques d’envergure : il faudrait tout bonnement bâtir une île artificielle du côté écossais pour mettre en place le pont. De plus, les nombreuses munitions et autres armes jetées dans la mer à la fin de la Seconde Guerre Mondiale pourraient fortement compliquer le chantier, posant des questions de sécurité difficiles à gérer.

Immédiatement, le projet a fait sourire les détracteurs de Boris Johnson, et scandalisés les opposants, l’accusant d’essorer littéralement l’argent public au service d’un projet fantaisiste.

Mais une source du gouvernement a affirmé que l’exécutif était tout à fait sérieux quand à ce projet. Boris Johnson a même affirmé s’inspirer de ponts similaires ayant été édifiés au sein de pays nordiques, comme la Suède, qui a entre autre créé une liaison routière entre Copenhague et Malmö.

Un projet stratégique pour garder la main sur l’Irlande du Nord

Le projet de ce pont titanesque a l’avantage de faire parler de lui. Déjà surnommé “the Boris Bridge”, il est là une occasion rêvée pour Boris Johnson d’envoyer un signal fort. Ainsi, le Premier Ministre entend rassurer l’Irlande du Nord en lui montrant que Londres ne les laisse pas tomber suite au Brexit.

Mais aussi, que Londres exclue toute réunification potentielle de l’Irlande du Nord et de la République d’Irlande, alors que le Sinn Féin, un parti nationaliste de gauche vient d’enregistrer une véritable percée aux législatives irlandaises.

Un message fort, qui ne devrait pas plaire à tout le Monde. Johnson semble très clair : l’Irlande du Nord appartient bel et bien au Royaume-Uni, et ne fera aucune concession sur la Province britannique.



Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




A découvrir en ce moment en Irlande :

Rechercher
Guide Irlande.com