fbpx
Gerry Conlon à la sortie de son procès

Gerry Conlon

Gerry Conlon à la sortie de son procès



Gerry Conlon (1954-2014), est un nord-irlandais ayant été victime de la terrible erreur judiciaire des « Quatre de Guildford ». Condamné à tort par la cour de justice britannique, il fut accusé d’avoir perpétré un attentat en 1975 pour le compte de l’IRA. Il ne fut relâché qu’après 15 ans de prison.

Biographie de Gerry Conlon

Un nord-irlandais, victime d’une erreur judiciaire

Gerry Conlon à la sortie de son procès

Gerry Conlon à la sortie de son procès

Gerry Conlon est un nord-irlandais sans histoire, qui passe une enfance plutôt paisible à Belfast, malgré quelques petits larcins sans conséquences. Le 30 novembre 1974, il est pourtant surpris par l’IRA, en train de voler du plomb sur les toits. Un acte qui menace la planque du groupe paramilitaire. En signe de représailles, l’IRA le menace et l’expulse d’Irlande du Nord. Il s’exile alors à Guildford en Angleterre, et décode de loger chez une tante, et dans un squat pas très loin.

Mais très vite, Gerry Conlon se voit arrêté par la police britannique, et se voit accusé d’un attentat perpétré quelques jours plus tôt à Guildford, ayant fait 5 morts, et 50 blessés. Après 3 jours d’interrogatoire, et de torture, il est contraint à signer une fausse déclaration, le plaçant comme auteur principal de l’attentat. Mais Conlon implique également dans sa déclaration 7 membres de sa famille, habitant en Angleterre (la famille Maguire) ainsi que 3 de ses amis, Paul Hill, Paddy Armstrong et Carole Richardson. Tous sont arrêtés, ainsi que Giuseppe Conlon, le père de Gerry, alors qu’il se rendait en Angleterre pour voir son fils.

Ils sont alors emprisonnés à perpétuité, et Gerry Conlon partage sa cellule avec son père.

Malheureusement, Giuseppe Conlon décède au bout de 7 ans d’emprisonnement. Ce décès provoque la colère de Gerry, qui décide d’interpeller les médias, et de clamer son innocence.

Son avocate trouve alors en 1989, une preuve irréfutable permettant d’innocenter tout les accusés. Les charges retenues contre eux sont alors annulées, et tous sont libérés après 15 années de prison. Ce fut alors la plus grosse erreur judiciaire jamais connue en Grande-Bretagne. (Il fallu attendre 2005 pour que le gouvernement de Tony Blair présente ses excuses officielles).

Gerry Conlon a publié par la suite une autobiographie, qui fut ensuite adaptée au cinéma (« Au Nom du Père »).

Après de nombreuses années de vie médiatique, il décède le 21 juin 2014.




Votre avis compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copy link