fbpx

Le Statut de Kilkenny

Kilkenny -  Stefan Jürgensen - cc
Kilkenny - Stefan Jürgensen - cc

L’Histoire liant l’Angleterre et l’Irlande est loin d’avoir été une partie de plaisir. Entre guerres de pouvoir, sièges, discriminations et meurtres, l’Irlande a toujours essuyé les brimades et actions violentes de la part des britanniques… Mais saviez-vous qu’un roi aurait poussé le bouchon encore plus loin, en tentant d’éradiquer totalement du sol irlandais la culture irlandaise gaélique ? C’est ce que visait précisément le Statut de Kilkenny, une loi promulguée le 19 avril 1367… Explications.

Histoire du Statut de Kilkenny

Une loi destinée à anéantir l’identité culturelle irlandaise

Années 1300. L’Irlande est sous domination du Royaume d’Angleterre. Les anglais s’efforcent de coloniser le plus largement possible l’île d’Émeraude.

Mais la situation reste explosive : les irlandais, loin d’accepter la situation, ne cessent de lutter contre la présence anglaise… et certains colons britanniques semblent parfois se laisser « séduire » par la culture irlandaise…

Pour le roi Edouard III d’Angleterre, il faut absolument renforcer la colonie anglaise sur le sol irlandais, et éviter que les anglo-irlandais locaux ne deviennent trop « irlandais ».

Ainsi nait le Statut de Kilkenny, un texte décidant d’interdire complètement le mode de vie et la culture des indigènes irlandais.

Avec ce texte, les colons anglo-irlandais ont ainsi été interdits de faire quoi que ce soit susceptible d’être irlandais. Il leur fut soudain interdit de fraterniser avec les indigènes, de les épouser, de parler leur langue gaélique, de porter leurs vêtements et même d’écouter leur musique.

Une stratégie assumée de la part du Royaume d’Angleterre, destiné à ramener l’Irlande sous le contrôle des nobles nés en Angleterre, et non des descendants anglais en Irlande.

Le statut a été adopté à la suite d’une réunion du parlement irlandais à Kilkenny le 19 avril 1367. Parmi ses interdictions, le Statut prévoyait d’interdire :

    • d’épouser un Irlandais
    • d’adopter un enfant irlandais
    • d’utiliser un nom irlandais
    • de porter des vêtements irlandais
    • de parler la langue irlandaise
    • de jouer de la musique irlandaise
    • d’écouter les conteurs irlandais
    • de jouer à des jeux irlandais
    • de laisser un irlandais rejoindre une maison religieuse anglaise
    • de nommer n’importe quel membre du clergé irlandais dans n’importe quelle église de la colonie anglaise
    • de monter à cheval à l’irlandaise, c’est-à-dire sans selle
    • de vendre des chevaux, des armures ou des armes à des Irlandais.
    • d’appliquer les lois de Brehon

Des restrictions passibles de la peine de mort

Enfreindre l’une des lois du Statut équivalait à être coupable de trahison et était passible de la peine de mort.

Ce statut était exclusivement pensé à l’encontre des colons et à les ramener dans le droit chemin de la pensée colonialiste anglaise… Mais la loi a rapidement perdu en force et n’a pas été appliquée comme elle le devait.

En effet, ce statut resta théoriquement en vigueur pendant près trois cents ans jusqu’au XVIIème siècle… Mais les moyens locaux manquaient pour le faire appliquer… Tant et si bien que de nombreux anglo-irlandais ont rapidement cessés de respecter le Statut de Kilkenny.

Toutefois, cet texte de loi a eu un impact profondément négatif sur la relation liant les colons anglais aux irlandais… Le Statut de Kilkenny a en effet entretenu durant de nombreux siècles, la croyance que les anglais et irlandais appartenaient à des races différentes… et que les irlandais faisaient partie d’une sous-race à éduquer…

Une loi qui a fortement impacté la culture gaélique irlandaise, la rendant presque illégale dans tout le pays. Toutefois, nombreux ont été les irlandais à préserver leurs mode de vie, ces derniers pratiquant la culture gaélique en dépit des interdictions, via des réunions secrètes, à l’abri des regards.



Un projet de voyage ? Téléchargez notre guide gratuit !

Ebook gratuit

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre ebook gratuit !

Découvrez l'essentiel du pays, sa culture, son histoire et ses sites touristiques incontournables !