Philomena - Stephen Frears

Philomena

Philomena - Stephen Frears


Infos :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 3,78/5 (9 votes)
ChargementLoading...

Philomena, est un film britannico-irlandais de Stephen Frears, qui retrace l’histoire vraie de Philomena Lee, une irlandaise victime des couvents laveries des sœurs Madeleine. Incarnée par Judi Dench (Skyfall), le film est poignant et pose de véritables questions. A ne pas manquer !

Le film Philomena

Résumé du film

Philomena - Stephen Frears

Philomena – Stephen Frears

Philomena Lee a 50 ans lorsqu’elle se décide à révéler à sa famille son terrible secret. Alors qu’elle n’a que 14 ans, celle-ci se voit enfermée au sein du couvent laverie de Roscrea en 1952. Son crime : avoir conçu un enfant hors mariage, suite à un flirt innocent dans une fête foraine.

Lourdement condamnée par les sœurs de l’établissement, elle accouche, et est forcée à travailler dans le couvent, et ne peut voir son fils Anthony qu’à raison d’une heure par jour. Mais à l’âge de 4 ans, elle voit son enfant arraché au couvent, pour être adopté par une famille d’inconnu, alors qu’elle n’a pas donné son consentement pour l’abandonner.

Pas un jour ne se passe alors sans qu’elle pense à son fils. Ce n’est que 50 ans plus tard, qu’elle fait la rencontre de Martin Sixmith, un journaliste désabusé et cynique, qui décide de partir avec elle à la recherche de ce fils perdu… Commence alors un long périple à travers l’Irlande et les États-Unis.

Notre avis

Philomena est un film grave, qui traite avec justesse la souffrance d’une mère en quête de vérité. Incarnée à la perfection par Judi Dench, Philomena Lee est présentée comme une vieille dame touchante, avec son franc parler, sa bonne humeur, son goût assumé pour les Readers Digest, mais aussi pour sa pudeur et sa foi implacable en Dieu et en l’église, et ce, en dépit des injustices imposées par l’église.

Un portrait qui tranche fortement avec le journaliste Martin Sixmith qui décide de l’aider (interprété par Steve Coogan), et qui se distingue par son athéisme, son cynisme, et son mépris pour les institutions religieuses.

Le duo fonctionne à merveille, et pose de véritables questions : Philomena Lee pardonne ainsi sans concessions à l’église irlandaise pour ses méfaits, tandis que Martin Sixmith lui, est rongé par la rancœur et la colère contre le couvent. Une façon habile d’opposer deux points de vue fondamentaux, et faire écho aux réflexions actuelles de l’Irlande d’aujourd’hui… (Pour rappel, l’église irlandaise a été l’objet d’importants scandales liés à des abus, des harcèlements et abus sexuels).

Un très beau film, qui sonne juste et qui relate l’histoire vraie d’une femme d’exception.







Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher
Guide Irlande.com