fbpx
Brendan Behan – Domaine Public

Brendan Behan

Brendan Behan – Domaine Public



Brendan Behan (1923-1964) est un écrivain irlandais, qui fut membre de l’IRA. Celui-ci fut l’auteur de nombreux poèmes et romans, écrits en gaélique irlandais et anglais. Très engagé dans la cause républicaine, celui-ci fit partit du Fianna Éireann, une organisation de l’IRA pour la jeunesse.

Biographie de Brendan Behan

Une Enfance marquée par la Littérature et la Politique

Brendan Behan naît le 9 février 1923 dans la ville de Dublin. Son père, est peintre en bâtiment, et avait autrefois fait partie de l’IRA au temps de la Guerre d’Indépendance (1919-1921).

Très jeune, Brendan Behan découvre la littérature, grâce aux oeuvres que lui lit son père le soir pour s’endormir… Il s’initie alors à Emile Zola, Guy de Maupassant, ou encore John Galsworthy. Brendan découvre également le monde de la politique grâce à sa mère, très impliquée dans la question irlandaise… Celle-ci a pour amis de grands personnages de l’Histoire irlandaise, comme Michael Collins. Brendan déclara d’ailleurs plus tard que « « Seul un sourd-muet pourrait être élevé par [sa] mère et être incapable de lister les méfaits de l’Angleterre jusqu’en Afrique. ».

Au cours de son adolescence, Brendan Behan s’essaye à l’écriture, et se découvre une véritable passion pour la littérature. Il écrira d’ailleurs à 13 ans la complainte « The Laughing Boy » (Le Garçon Rieur), un poème dédié à Michael Collins. (La mère de Brendan surnommait toujours ce dernier « The Laughing Boy »).

Brendan publie son premier roman et intègre l’IRA

Brendan découvre aussi très tôt l’ivresse de l’alcool, et consomme régulièrement de l’alcool auprès de sa grand-mère… Celui-ci y prendra tellement goût, que Brendan développera un alcoolisme récurrent de son adolescence jusqu’à la fin de sa vie, et connaîtra de forts problèmes de poids du fait d’un fort diabète provoqué par l’alcool.

A l’âge de 13 ans, Brendan Behan quitte l’école pour travailler avec son père en tant que peintre en bâtiment. En parralèle, celui-ci poursuit l’écriture et publie quelques années plus tard le roman « Borstal Boy », qui sera adapté au cinéma, et longtemps censuré en Irlande, du fait de son contenu jugés obscènes.

Dès 1937, à l’âge de 14 ans, Brendan décide d’intégrer le Fianna Éireann, une branche de l’IRA dédiée à la jeunesse irlandaise. Il y publie des poèmes et essais dans le journal de l’organisation (The Voice of Young Ireland), et devient le plus jeune contributeur de la presse irlandaise, après avoir publié dans les grands journaux de l’époque son poème « Reply of Young Boy to Pro-English verses » (Réponse d’un Jeune Garçon aux Vers Pro-Anglais) en 1931.

Après plus de 20 ans d’implication politique et littéraire dans le cercle des artistes engagés politiquement, Brendan meurt le 20 mars 1964 suite à son alcoolisme récurrent et à des problèmes de diabète au centre hospitalier Meath de Dublin. Il est par la suite enterré au cimetière de Glasnevin où il reçoit des funérailles républicaines sous les acclamations de la foule irlandaise.




Copy link