fbpx

The Renegade

Un film qui rappelle ce qu'il s'est vraiment passé lors de la Grande Famine en Irlande...


The Renegade (ou Black 47) est le titre d’un film irlando-luxembourgeois sorti en 2018. Réalisé par Lance Daly, ce film place son histoire au temps de la Grande Famine irlandaise, et plus précisément en 1847, l’une des plus dures années de cette période. Un film proposé comme une sorte d’exutoire, où un irlandais, revenu de la guerre aux côtés des anglais, mesure la situation effroyable en Irlande. Très vite, il décide de se venger… faisant trembler les plus hauts dignitaires anglais…

Voir The Renegade

Le Synopsys

The Renegade

The Renegade

Nous sommes dans le Connemara en Irlande, lors de l’hiver 1847. La Famine touche toute l’Irlande, et les britanniques semblent profiter de la situation pour exproprier les pauvres et exporter vers l’Angleterre les seuls vivres disponibles.

Le ranger Martin Feeney est un déserteur qui décide de retourner en Irlande, après de nombreuses années passées à se battre dans le Monde pour l’armée anglaise. Il retourne alors dans le Connemara pour retrouver les siens, et les emmener en Amérique.

Mais le constat est glaçant : il découvre sur place une Irlande désolée, plongée dans une misère et une pauvreté horrifiante. La maladie et la faim sont partout. Martin apprend alors le décès de sa mère survenu un an plus tôt : celle-ci aurait refusé la distribution de la soupe offerte par les anglais.

Il apprend également le décès de son frère, mort par pendaison pour avoir volé de la nourriture pour sa famille.

Enfin, il retrouve quelques membres de sa famille : une femme et ses enfants, qu’il décide d’emmener avec lui… Mais il assiste à leur expropriation et à leur mort, totalement impuissant.

Pour Martin Feeney, c’en est trop : fin soldat, il décide de prendre les armes et de venger sa famille. Juge, gouverneur de la région : tous vont trembler face à la froideur et à la violence impassible de l’irlandais…

Voir la bande annonce

Notre avis

Un film exutoire, dénonçant les actes odieux des britanniques durant la Grande Famine irlandaise

Le pitch peut sembler un peu léger, voire un peu facile… Il ressemble à ces éternels films américains, où un homme perd ses proches et décide de se faire justice lui-même… Et généralement le bain de sang est au rendez-vous.

Le prisme est quelque peu différent avec The Renegade : le réalisateur Lance Daly place son film dans un contexte qui se veut historique. Il y dépeint une Irlande moribonde, dévastée par le mildiou qui a rendu la pomme de terre impropre à la consommation. Il y dépeint des scènes d’une grande cruauté : on se rend rapidement compte que les britanniques ont vraisemblablement « laissés faire », laissant les irlandais mourir de faim, comme s’il s’agissait d’un acte calculé.

Pour appuyer cela, le film dépeint les britanniques comme des individus hautains, persuadés de leur supériorité… et surtout de l’infériorité supposée des irlandais. La population irlandaise y est comme déshumanisée : peu importe sa faim, ses maladies, ou sa misère. Les britanniques semblent exploiter froidement ces faiblesses afin d’exproprier toujours plus, et de gagner du terrain. Pire encore : pour être sûr que les irlandais ne puissent pas rester chez eux, ils détruisent sciemment leurs toitures, les plongeant dans le froid d’un hiver neigeux et rigoureux, qui les conduit inexorablement à la mort.

Mais le film n’est pas aussi manichéen que l’on croit : il présente également le cas d’irlandais ayant choisis de collaborer avec les britanniques. Des choix faits pour des raisons variées, qu’il s’agisse de survie, ou d’adhésion pure et simple aux valeurs prêchées par le gouvernement en place.

On aperçoit également un britannique, qui, horrifié par la misère des irlandais, prend parti pour eux… Ce dernier sera malheureusement abattu par les anglais suite à cet engagement.

Des scènes qui complexifient quelque peu la situation, et démontrent que les britanniques ne sont pas les seuls à avoir le mauvais rôle.

Quoiqu’il en soit, The Renegade est plutôt un bon film, qui joue la carte de l’empathie et de l’indignation. On enrage à voir les britanniques profiter de la situation. Les scènes de cruauté s’enchaînent jusqu’à justifier les actes de vengeance de ce Martin Feeney. Très vite, les assassinats (plutôt sobres, et sans excès d’hémoglobine) deviennent un exutoire pour le personnage principal.

On reste néanmoins un peu sur notre faim, Martin Feeney n’ayant été que peu approfondi psychologiquement parlant. Très silencieux, ce héro semble être une machine à tuer implacable et froide. Un peu plus de profondeur aurait été appréciée.

Néanmoins, The Renegade est un bon film, qualifié par beaucoup de « Django Unchained irlandais« , qui vous permettra d’en savoir plus sur la terrible période de la Famine irlandaise. On frémit devant l’horreur de chaque scène. De quoi étayer votre connaissance de l’histoire, tout en mêlant fiction et exutoire.


Encore tant de choses à découvrir...


Un projet de voyage ? Téléchargez notre guide gratuit !

Ebook gratuit

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre ebook gratuit !

Découvrez l'essentiel du pays, sa culture, son histoire et ses sites touristiques incontournables !