La Razzia des Vaches de Cooley - Guide Irlande.comLa Razzia des Vaches de Cooley - Guide Irlande.com

La Razzia des Vaches de Cooley



Article écrit par Guide Irlande

La Razzia des Vaches de Cooley est un texte issu de la mythologie irlandaise. Bien que ces origines remontent à la période protohistorique, la version manuscrite ne fut cependant écrite qu’au XIeme siècle. Celui-ci est aujourd’hui considéré comme le texte fondateur de la mythologie irlandaise…

Histoire du Manuscrit de “La Razzia des Vaches de Cooley”

Un Texte fondateur de la mythologie celtique irlandaise

La Razzia des Vaches de Cooley - Guide Irlande.com

La Razzia des Vaches de Cooley – Guide Irlande.com

Tout démarre à Tara, dans la demeure royale de Crúachan. Le couple royal s’y dispute. La reine Medb et le roi Ailill, sont en effet en désaccord sur leurs prestiges respectifs. Medb affirme posséder bien plus de bien qu’Ailill, faire preuve d’un plus grand courage et de plus grandes vertus que lui.

En réponse, Aillil rétorque posséder bien plus de bien que son épouse, et commence à énumérer ses biens les plus précieux, pour tenter de prouver sa supériorité sur Medb.

Afin de prouver la supériorité de l’un sur l’autre, le couple royal du Connaught accepte donc de lister l’intégralité de leurs biens respectifs… La liste est alors gigantesque, allant des bijoux, jusqu’à la vaiselle, aux moutons, vaches, chevaux et porcs… En vain, car leurs biens sont en tout point équivalents, qu’il s’agisse de la reine Medb ou du roi Ailill. A l’exception d’un veau “Le Blanc Cornu”, bel animal appartenant au roi Ailill.

Afin de pouvoir tenir la comparaison, Medb décide alors de trouver un animal de la même carrure. Elle apprend qu’il en existe un en Ulster possédé par Däre, et décide d’aller le chercher. Ce taureau, nommé “le Brun de Cooley” est tout à fait énorme et Medb demande à Däre de le louer en échange de 50 génisses, et d’un char. Däre accepte donc dans un premier temps le marché. Mais tard dans la soirée, il apprend qu’en cas de refus, on lui aurait prit le taureau par la force. Face à cette attitude, Däre revient donc sur sa décision, et refuse de céder son animal.

Face à ce refus, Medb organise une véritable expédition armée pour envahir le royaume d’Ulster, et obtenir le taureau de Cooley. Mais une prophétie avertit l’armée, en annonçant qu’ils devront affronter un homme dénommé Cúchulainn qui anéantira leur projet dans un bain de sang.

Cúchulainn est d’ailleurs le premier à découvrir la volonté de Medb pour arracher le Taureau de Däre. A peine ayant aperçu les armées se diriger vers l’Uslter, qu’il part donner l’alerte avec Sualtam. Démarre alors une bataille féroce. Cúchulainn décapite les 2 fils de Nera, et envoie leur cadavres à Medb. Le lendemain, Cúchulainn n’hésite pas à faire face aux armées gigantesques de Medb et assassine brutalement Orlàm, et les 3 fils d’Arach. S’ensuit alors une troisième journée, où cette fois-ci 100 guerriers périrent sous la lame du puissant Cúchulainn. Tard dans la nuit, l’armée tente pourtant de le surprendre, mais 100 guerriers périssent encore de sa main.

Devant ces défaites répétées, Medb tente de soumettre Cúchulainn par la corruption. Argent, bijoux, proposition d’enrôlement… Rien n’y fait, et Cúchulainn reste insensible aux richesses proposée par la reine.

Excédée, Medb envoie de nouveau 100 guerriers contre le héro de l’Ulster. Rien n’y fait : Cúchulainn assassine par 100 les soldats venus l’affronter. On décide alors de changer de stratégie, et de faire affronter un soldat par jour au guerrier invaincu pour gagner du temps.

S’ensuit alors de nombreux combats toujours remportés par Cúchulainn. Pendant ce temps, le taureau de Cooley et 50 génisses sont capturées par Buide, fils de Bain Blai. Furieux, Cúchulainn reprend de plus belle ses combats. Les guerriers du camps adverse ont de plus en plus peur de lui. Et Medb doit rivaliser d’intelligence pour les séduire et en enrôler de nouveaux. C’est à grand renfort de promesses, d’alcool et de caresses prodiguées par Findabair qu’elle parvient à ne pas dégrossir dangereusement le nombre de ses soldats.

Le Dieu Lug apparaît à Cúchulainn…

Intervient alors Lug, un Dieu Suprême, qui vient rendre visite à Cúchulainn. (Lug est en vérité le père “divin” de Cúchulainn.) Ce Dieu se rend donc au campement de son fils, soigne ses blessures à l’aide plantes du Sidh, et veille sur lui pendant son rétablissement (Cúchulainn dormit 3 jours et 3 nuits). Après avoir récupéré en force, le héro fait atteler son char, et se lance dans un des pires combats du récit : le massacre est si grand, que l’on raconte que l’on ne voyait plus l’herbe tant celle-ci était recouverte de cadavres. Le bilan est réellement meurtier : on dénombre alors plus de 150 rois assassinés, et plus d’un tiers des soldats blessé.

Medb décide de mettre en place une nouvelle stratégie : elle tente de convaincre Ferdiad, un ami de Cúchulainn à l’affronter au cours d’un duel. Celui-ci accepte après avoir été séduit par l’alcool, les promesses et les caresses de Findabair. Le combat est alors d’une rare violence : à un tel point que la rivière change de cours durant la bataille. le combat dura 3 jours, jusqu’à ce que Cúchulainn décapite Ferdiad, malgré un coup reçut dans la poitrine.

Rochad Mac Fathemain vient alors aider Cúchulainn, et tente de mener des batailles à ses côtés. Findabair tente alors de passer la nuit avec cet homme pour négocier une trêve avant la bataille de Gárech et Ilgárech. Les princes de Munster à qui la main de la princesse avait été promises apprennent alors les agissements de celle-ci, font un véritable scandale et Findabair meurt de honte.

Cúchulainn est à ce moment là éreinté et épuisé. Ses blessures le laissent sans force. Il demande alors à son père terrestre, Sualtam d’aller chercher de l’aide auprès des Ulates. Le roi Conchobar finit par répondre à cet appel et forme une gigantesque armée composée de 3000 chars, et de cavaliers en nombre équivalent. La première confrontation fait alors perdre à Medb plus de 800 soldats.

Après de nombreuses batailles, les Ulates finissent par remporter le dernier mot, et chassent Medb et son armée en leur ordonnant de rentrer chez eux. Seul Cúchulainn n’a pas put assister à la dernière bataille, suite à ses blessures trop importantes.

Entre temps, le taureau de Cooley avait pu être amené face au taureau d’Ailill. Ces 2 animaux se bâtirent alors, jusqu’à ce que le taureau de Cooley mit à mort son adversaire. Celui-ci rentra alors chez lui, auprès de Däre.




A découvrir aussi :

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comté de CorkComté du KerryComté de LimerickComté de WaterfordComté de WexfordComté de KilkennyComté de TipperaryComté de ClareComté de GalwayComté de MayoComté de SligoComté de CarlowComté de WicklowComté de LaoisComté d'OffalyComté de KildareComté de DublinComté de MeathComté de WestmeathComté de LongfordComté de RoscommonComté de LeitrimComté de CavanComté de MonaghanComté de FermanaghComté de TyroneComté d'ArmaghComté de DownComté d'AntrimComté de DerryComté de DonegalImage Map