fbpx
Saint-Patrick - Thad Zajdowicz - cc

Saint Patrick

 
Saint-Patrick - Thad Zajdowicz - cc



La Saint Patrick commémore la christianisation de l’Irlande au Vème siècle, par Maewyn Succat, un écossais venu évangéliser l’île. Si ce nom ne vous dit rien, c’est tout à fait normal : cet écossais est plutôt connu sous le nom de Saint Patrick.

Ce serait grâce à son action, que l’Irlande se serait convertie au christianisme. Parmi ses nombreux « exploits », il aurait réussi à convaincre le Roi d’Irlande en se servant d’un trèfle irlandais : la plante lui aurait permis de présenter le concept de « Sainte Trinité » (le Père, le fils, et le Saint-Esprit).

Aujourd’hui, Histoire et Mythe sont intrinsèquement liés lorsqu’il s’agit de parler du saint. Mais c’est aussi l’occasion pour les irlandais de faire la fête à chaque 17 mars, pour rendre hommage à son œuvre.

Voici ce que les irlandais savent de lui…

Histoire de Saint Patrick ou Maewyn Succat (385-461)

Saint Patrick, un esclave happé par la religion chrétienne…

Saint Patrick - jaqian - cc

Saint Patrick – jaqian – cc

Saint Patrick, de son vrai nom Maewyn Succat, est né vers l’an 385 en Écosse, fils d’un centurion romain originaire de Grande Bretagne.

Enlevé à l’âge de 16 ans par des pirates, Maewyn est alors vendu comme esclave à un druide dans l’actuelle Ulster en Irlande. Durant 6 années consécutives, il est alors berger pour le compte d’un chef de clan irlandais. A cette époque, il découvre la religion, et devient chrétien pratiquant.

En 409, il parvient à s’échapper après que Dieu lui ait demandé, dans un de ses rêves, de rejoindre le rivage et de s’embarquer sur un bateau. Il rejoint ainsi les côtes anglaises et prend la décision de devenir prêtre.

Quelques années plus tard, il gagne les îles de Lérins, près de Cannes en France, et s’installe au monastère de Saint-Honorat où il se consacre à des études théologiques pendant 2 années.

Saint Patrick reçoit l’ordre du Pape pour évangéliser l’Irlande

Saint-Pätrick expliquant le concept de Sainte-Trinité - Andreas Franz Borchert- cc

Saint-Pätrick expliquant le concept de Sainte-Trinité – Andreas Franz Borchert- cc

C’est alors que le pape Célestin Ier le contacte et lui ordonne de retourner en Irlande.

L’objectif est clair : il doit évangéliser le pays, faire face aux druides, et convertir les irlandais à la religion chrétienne.

Fidèle à ses engagements, il accepte sa mission et retourne dès 411 en Irlande pour tenter d’évangéliser ses habitants et sortir les irlandais de leurs « errances » druidiques pour les convertir aux préceptes chrétiens.

Pour se faire, il rencontre de nombreuses personnalités influentes du pays irlandais, dont le roi Aengus. Selon les écrits, St Patrick tente alors d’expliquer au roi le concept de trinité (Père, Fils, et St Esprit) en se servant d’un trèfle.

La plante trilobée est à son sens une parfaite illustration de la religion chrétienne, illustration qui convainc alors le roi Aengus, et marque le début de sa conversion. (La métaphore est si frappante  l’époque, que l’Irlande décide alors de faire du trèfle son symbole national, symbole qui perdure encore à ce jour.

Cet acte résonne dans toute l’Irlande : l’évangélisation du roi constitue une étape majeure dans le travail de christianisation de St Patrick et la diffusion de la religion chrétienne prend très vite une dimension nouvelle.

La légende raconte que c’est à ce moment-là que Saint Patrick chasse tous les serpents du pays, action qui symbolise la conversion du peuple irlandais à la chrétienté. Rapidement, il est ordonné évêque et prend le nom de Patricius (Patrice ou Patrick en latin).

Une icône du christianisme irlandais

Down cathedral - © robnaw

Down cathedral – © robnaw

Après de longues années d’évangélisation, l’évangélisateur se retire à Downpatrick où il meurt le 17 mars 461.

Il est enterré aux côtés de Sainte Brigitte et de saint Columcille, tous deux également patrons de l’Irlande. A sa mort, toute l’Irlande est chrétienne : St Patrick avait assuré la conversion globale du pays. Un travail titanesque.

Son rôle a été jugé si déterminant dans la vie religieuse de l’Irlande, que les irlandais lui dédient chaque année une fête nationale, baptisée en tant que « fête de la Saint Patrick« …

Au programme, beaucoup de festivités, des parades, des soirées arrosées à la bière irlandaise, et des événements culturels qui enchantent chaque année la population ! Cette fête a même dépassé les frontières de l’Irlande : elle est fêtée aux États-Unis (par une forte communauté irlandaise locale, notamment à New York, Boston et Chicago), mais également dans d’autres pays du Monde.

Des milliers de voyageurs se rendent même en Irlande pour fêter le 17 mars auprès des irlandais. Il faut dire que l’événement est toujours très attendu, et l’occasion de célébrer l’Histoire de Saint Patrick, ainsi que la culture irlandaise.



Encore tant de choses à découvrir...


Copy link