La harpe

Une harpiste irlandaise - G Mitchell 07729606851 Gardinermitchell@hotmail.com


Infos :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 4,13 / 5 (24 votes)
Loading...

La harpe est un instrument de musique particulièrement prisé dans la culture celtique. Essentiellement pratiqué en Irlande, Écosse, Bretagne et Pays de Galles, les origines de cet instrument remonteraient à 2 800 ans avant J.C. Voici donc une petite présentation de la harpe, cet instrument celte qui est aujourd’hui devenu l’un des symboles mêmes de la République d’Irlande !

Histoire de la harpe celtique

Un instrument ancien remit au goût du jour au XIème siècle

Une harpe - Gardiner Mitchell

Une harpe – Gardiner Mitchell

Les premières harpes celtiques remonteraient au XIème siècle, et seraient une déclinaison des anciennes harpes provenant de Mésopotamie, de Grèce, et d’Égypte (en 2 800 avant J.C.) ainsi que des harpes triangulaires médiévales.

Souvent sculptée en métal, bois ou pierre, les premières harpes celtiques auraient été conçues en Ecosse, puis largement répandues en Irlande, sous le nom gaélique “Cláirseach”. Ce fut à cette époque qu’émergèrent de nombreux luthiers irlandais, qui produisirent de nombreuses harpes celtes. Les principaux harpistes irlandais, étaient alors issus de la noblesse : la harpe étant un instrument particulièrement coûteux, il était peu probable que de simples paysans puissent en posséder. Cependant, la grande majorité de harpistes était souvent aveugle : ces derniers pouvaient alors y développer une ouïe très fine, et composaient de merveilleux morceaux. Parmi les plus connus de cette période, citons principalement : Turlough O’Carolan et Ruairi Dall O’Cathain.

A cette époque, on apprenait la harpe celtique dans des écoles de bardes, un lieu où la culture gaélique irlandaise était grandement célébrée dans le respect des traditions. Parmi les plus anciennes harpes celtiques, nous pouvons citer la magnifique Harpe de Brian Boru du XVème siècle, exposée dans la vieille bibliothèque de Trinity College. Celle-ci a été réalisée dans un bois précieux d’une hauteur de 80 cm environ, pour pas moins de 30 cordes en boyau de mouton. A cette époque, les harpes étaient d’une petite taille n’excédant pas les 90 cm, mais ce fut au XVIIème siècle que ces dernières prirent quelques centimètres pour atteindre parfois les 1m50.

L’avenir de la harpe celtique menacée dès le XVIIème siècle

Malheureusement, la guerre en Irlande annonça en 1607 la chute de l’ordre gaélique, poussant alors ces établissements culturels à la fermeture. Les harpistes, alors délaissés et malmenés par la société britannique, devinrent des musiciens itinérants, allant de village en village pour s’adonner à quelques morceaux en compagnie d’autres musiciens. Cependant, ces derniers furent de moins en moins nombreux dès le XVIIIème siècle, et risquèrent de s’éteindre avec la harpe celtique elle-même.

Face à cette situation, quelques tentatives de revalorisation furent entamées, avec un festival de harpe qui se déroula à Belfast en 1792. Seuls 10 harpistes s’y présentèrent pour y remporter l’une des 3 meilleures places. Ce fut à cette époque qu’Edward Bunting, un harpiste de talent réalisa un ouvrage complet sur la harpe celtique, l’agrémentant de plans de conception, de cours portant sur les techniques de jeux…etc. Ce fut d’ailleurs grâce à cet ouvrage que la harpe celtique n’est pas tombée dans l’oubli.

Du XVIIIème jusqu’au XXème siècle, la harpe celtique fut souvent méprisée, mais connut un regain d’intérêt dans les années 50, où de nombreux harpistes classiques entreprirent de redécouvrir l’instrument. Depuis ce jour, la harpe celtique a sut séduire de nombreux musiciens comme Derek Bell des Chieftains, ou Alan Stivell.

Présentation de la harpe celtique

Caractéristiques de la harpe celtique

La harpe celte se structure par un cadre creux triangulaire en bois, traversé par des cordes en nylon, acier ou en boyau tendues par un système de clef en métal. Ces clefs, appelées “taquets” permettent de régler la tension des cordes, et ainsi de modifier la tonalité des notes. Tout comme la cornemuse écossaise, la harpe celtique se joue en si bémol, et possède des techniques de jeu très différentes de celle d’une harpe classique.

Très souvent utilisée pour évoquer la féérie, et la joie, la harpe est un instrument aux sonorités très douces.

Le prix d’acquisition d’une harpe peut aller de 500 à 3000€ suivant la qualité souhaitée.






A découvrir aussi :

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comté de Cork Comté du Kerry Comté de Limerick Comté de Waterford Comté de Wexford Comté de Kilkenny Comté de Tipperary Comté de Clare Comté de Galway Comté de Mayo Comté de Sligo Comté de Carlow Comté de Wicklow Comté de Laois Comté d'Offaly Comté de Kildare Comté de Dublin Comté de Meath Comté de Westmeath Comté de Longford Comté de Roscommon Comté de Leitrim Comté de Cavan Comté de Monaghan Comté de Fermanagh Comté de Tyrone Comté d'Armagh Comté de Down Comté d'Antrim Comté de Derry Comté de Donegal Image Map