fbpx
Gerry Adams, un membre du Sinn Féin - Sinn Féin - cc

Le Sinn Féin

Gerry Adams, un membre du Sinn Féin - Sinn Féin - cc



Le Sinn Féin (qui signifie « nous-même » en gaélique) est un parti politique irlandais œuvrant en Irlande du Nord ainsi qu’en République d’Irlande. La plupart de ses actions ont consisté à lutter contre la présence britannique, tout en cherchant à promouvoir l’émancipation économique, religieuse et géographique de l’Irlande.

Histoire du Sinn Féin

Le Sinn Féin : une réponse aux attentes nationalistes des années 1900

Le Sinn Féin prend naissance le 28 novembre 1905, à l’heure où les tensions anglo-irlandaises sont à leur comble. Créé par Arthur Griffith, ce parti politique entend participer à la cause anglo-irlandaise, dans l’objectif de résister contre la présence britannique.

Lors de l’Insurrection de Pâques en 1916, le Sinn Féin participe d’ailleurs pleinement à la révolte, sous l’appui de son armée officielle : l’IRA.

Très vite, les irlandais adhèrent en masse au parti, et le Sinn Féin remporte de nombreux sièges au Parlement Britannique. Du fait de cette nouvelle force, le parti décide de fonder en 1919 le Dàil Eireann, une Assemblée Irlandaise où se rassemblent les nationalistes, en vue d’obtenir l’indépendance irlandaise. Après une Guerre d’indépendance meurtrière, le Dàil Eireann parvient à négocier une trêve, puis un Traité en 1921.

Malheureusement, le traité signé par Michael Collins et les britanniques soulève un désaccord sans précédent, créant une scission entre les pros-traités, et les anti-traités.

C’est alors la Guerre Civile. A l’issue de 2 années de guerre (1922/1924), les pro-traités parviennent à remporter la victoire, et célèbrent l’indépendance de l’État Libre d’Irlande (coupée de l’Irlande du Nord).

Comme à ses débuts, le Sinn Féin cherche à agir dans l’organisation de ce nouvel État. Présidé par Eamon de Valera, le parti perdra cependant son président, lorsque De Valera décide de démissionner et de fonder son propre parti : le Fianna Fáil.

Le Sinn Féin tombe dans l’oubli, puis reprend ses activités en 1969

Le départ de leur président plonge le Sinn Féin dans l’oubli durant quelques années. Ce n’est qu’en 1969, que la situation en Irlande de Nord s’aggrave, à un tel point que l’IRA se divise en plusieurs entités dont la PIRA. Le Sinn Féin prend également le même chemin, et devient 2 entités distinctes à savoir : le Sinn Féin et le Sinn Féin Provisoire. S’ensuit 30 années de « Troubles » où catholiques irlandais affrontent sans relâche les protestants britanniques. Le Sinn Féin essaye alors de coupler ses actions politiques avec les actions de l’IRA.

Ce n’est qu’en 1990 que le Sinn Féinn décide de changer de stratégie pour opter pour une politique plus diplomatique. Ils regagnent peu à peu les sièges au Parlement, et signent l’Accord du Vendredi Saint.

D’années en années, le Sinn Féin multiplie les tentatives pour calmer la situation en Irlande du Nord. Les progrès sont alors réels, et c’est en 2006 que le DUP et le Sinn Féin remportent les élections de l’Assemblée d’Irlande du Nord. Dès lors, Gerry Adams, le président du parti, et Ian Paisley, le président britannique protestant du DUP, sont alors pressés par les britanniques à trouver ensemble un terrain d’entente pour partager le pouvoir entre catholiques et protestants.

Depuis, le Sinn Féin est reconnu comme étant le plus grand parti représentant la communauté catholique d’Irlande du Nord. Bien que moins reconnu en République d’Irlande, il est une figure emblématique du combat nord-irlandais.

Les Principaux Dirigeants du Sinn Féin

  • Arthur Griffith (1905–1917)
  • Eamon de Valera (1917-1926)
  • J. J. O’Kelly (1926–1931)
  • Brian O’Higgins (1931–1933)
  • Michael O’Flanagan (1933–1935)
  • Cathal Ó Marchadha (1935–1937)
  • Margaret Buckley (1937–1950)
  • Pádraig Mac Lógáin (1950–1962)
  • Tomás Mac Giolla (1962–1970)
  • Ruairí Ó Brádaigh (1970–1983)
  • Gerry Adams (1983-2018)
  • Mary Lou McDonald (2018-)



Copy link