Irlande : découverte archéologique d’un site de l’âge du Bronze dans le Connemara

Un crannog a potentiellement été mis à nu par la tempête Brendan
6 février 2020
Une plage de Spiddal, près de la découverte archéologique - Keith Ewing - cc
Une plage de Spiddal, près de la découverte archéologique - Keith Ewing - cc





Une habitation préhistorique datant de l’âge du Bronze vient tout juste d’être découverte du côté de Spiddal dans le Connemara.

Le site a été mis au jour par un irlandais de Galway, Jimmy Ó Céide, alors que ce dernier se promenait près de la mer à Spiddal. Il marchait tranquillement jusqu’à ce qu’il découvre une étonnante structure, mise à nue par la récente tempête Brendan.

Très vite, les archéologues sont alertés et dépêchés sur place. Après étude du site, leurs conclusions sont quasi-formelles : il s’agirait d’un crannog datant de l’âge du bronze. Un crannog est en fait une habitation construite à la façon d’une île artificielle : de type circulaire, l’habitation repose sur des pieux en bois enfoncés dans le sol. Ce type d’habitation était courant durant la période de l’âge de Bronze en Irlande.

Un crannog reconsituté en Ecosse - Dave Morris - cc

Un crannog reconsituté en Ecosse – Dave Morris – cc

Néanmoins, d’après les chercheurs, cette découverte tend à être confirmée dans les jours à venir. Si jamais le crannog est confirmé, ce serait un vestige “incroyablement rare”, l’élévation du niveau de la mer au cours des siècles ayant détruit la plupart des crannogs en place.

Il se peut qu’il y ait eu un lac ici à l’âge du bronze, a déclaré Michael Gibbons, archéologue en charge du site. C’est un site très important. Cela m’étonne qu’un site d’un tel intérêt se trouve ici. Ils ne sont pas courants dans cette partie du pays, ni d’ailleurs en Irlande.

Les premières estimations évaluent que le présumé crannog pourrait être âgé entre 4000 et 6000 ans. Des études plus approfondies devraient avoir lieux dans les jours qui suivent, afin de mieux identifier toutes les caractéristiques du site, et confirmer sa nature. Pour l’heure, les médias locaux irlandais appellent à la prudence : tant que le crannog n’est pas confirmé, il est important de ne pas tirer de conclusion trop hâtive.

Par ailleurs, il a été demandé aux habitants locaux du Connemara d’éviter de se rendre sur place, afin de ne pas perturber le travail des archéologues, et surtout, de ne pas dégrader le site.




Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




A découvrir en ce moment en Irlande :

Rechercher
Guide Irlande.com