Charles Byrne, le géant irlandais

Un irlandais qui fut considéré comme l'Homme le plus grand du XVIIIème siècle ! Une figure populaire connue dans toute l'Irlande, jusqu'à aujourd'hui !

Charles Byrne, le géant irlandais
Squelette de Charles Byrne - StoneColdCrazy - cc

Charles Byrne,est un irlandais célèbre, qui a acquis une renommée mondiale grâce à sa taille imposante de 2,5 mètres. Surnommé « le géant irlandais », ce dernier a été l’objet de nombreuses fascination au cours du XVIIIe siècle. Nombreuses ont été les manifestations où ce dernier se dévoilait devant un public impressionné par sa taille. A tel point, que son squelette fut exposé plus de 200 ans après sa mort dans un musée londonien !

Vie de Charles Byrne

Un irlandais pas comme les autres, qui décide de s’exposer en tant que monstre…

Charles Byrne - Domaine public

Charles Byrne – Domaine public

Charles Byrne nait en 1761 à Littlebridge, en Irlande. Ses parents sont de pauvres fermiers, élevant 6 enfants. N’ayant pas les moyens de tous s’en occuper, ils décident de vendre Charles à une famille aisée, alors qu’il n’est qu’un nourrisson.

Au sein de cette famille, il reçoit une bonne éducation, en vue d’être embauché comme un domestique.

Mais très vite, ce dernier grandit, et atteint des dimensions atypiques. Sa tête est énorme, ses pieds et ses mains semblent disproportionnés, et son corps, fortement charpenté, lui permet d’atteindre des sommets jamais vus jusqu’alors.

A taille adulte, il mesure 2,30 mètres (certains chercheurs de l’époque affirment même qu’il mesurait jusqu’à 2,54m !). Un record, dont le jeune homme souffre particulièrement. Le regard des autres le blesse, sa différence le marginalise fortement… créant un véritable mal-être auprès de l’irlandais…

Toutefois, Charles Byrne est conscient de l’intérêt qu’il suscite… Après avoir lu des articles sur les monstres et les bizarreries, Charles a l’idée de s’exhiber lui-même comme un monstre !

Ainsi, en 1781, à l’âge de 20 ans, il quitte son foyer pour devenir un montreur ambulant. Il s’expose dans diverses régions d’Angleterre et d’Écosse, où il acquiert le surnom de « Géant d’Irlande ».

En plus d’être exposé dans des spectacles de monstres, Charles est également invité à dîner avec des dignitaires. Il est même présenté au roi George III et invité à se produire lors des célébrations de l’anniversaire du monarque.

Charles devient une attraction célèbre dans toute l’Angleterre et l’Écosse, se produisant souvent devant de grandes foules et donnant des conférences sur sa vie.

Une vie malmenée par le jugement cruel des autres

Bien que Charles Byrne ait réussi sa carrière, il n’en demeure pas moins profondément malheureux. Il essuie de nombreux actes de cruauté et de violence. Sa taille dérange et fascine, provoquant des comportements inacceptables.

On le qualifie ainsi de cannibale, certains le menacent de coups… d’autres le qualifient de monstre indigne de vivre…

A cette période, il est alors présenté comme une figure sauvage et mythique, attirant badauds et curieux. Charles est souvent exposé aux côtés d’animaux sauvages et exotiques… un contexte d’une profonde indignité !

Charles doit alors exécuter des cascades dangereuses, briser des barres de fer, soulever des poids énormes avec ses dents, casser des objets en fer à la masse… Il est même enchaîné une fois à un éléphant sauvage et piétiné.

Charles subit également des traitements cruels de la part des autres forains. Il est forcé à dormir sur le sol, enchaîné et meurtri.

L’humour et l’esprit de Charles Byrne face à l’adversité.

Charles a dû faire face à de nombreux défis tout au long de sa vie, mais il a toujours gardé un comportement joyeux et humoristique.

Malgré ses difficultés, Charles est devenu un showman à succès et a gagné de l’argent avec ses expositions et son étonnant sens de la répartie. Il a également écrit deux livres sur sa vie et a été loué par de nombreuses personnes pour son intelligence et son esprit.

Charles demande à ce que l’on laisse son corps tranquille après sa mort

Avant sa mort en 1783 à l’âge de 22 ans, Byrne aurait donné des instructions très claires sur la façon dont il souhaitait être inhumé. Ce dernier aurait ainsi demandé à être enfermé dans un cercueil de plomb, jeté à la mer, pour empêcher que son corps ne soit utilisé pour la recherche scientifique.

Une requête qui fut malheureusement ignorée…

Ainsi, le chirurgien John Hunter, qui se serait lié d’amitié à Charles Byrne avant sa mort, aurait payé £500 auprès des amis de l’irlandais pour disposer de son corps, avant qu’il ne soit placé dans son cercueil en plomb.

Trois ans plus tard, le squelette est alors exposé dans le musée de Leicester Square, dans le cadre d’une exposition de spécimens anatomiques…

Le squelette est ensuite racheté par le RCS en 1799, et le corps reste exposé au Hunterian Museum pendant près de 200 ans.

Toutefois, il a été décidé en 2023, que le squelette de Byrne ne sera plus exposé

Les administrateurs, avec l’approbation du Conseil du Collège royal des chirurgiens d’Angleterre, ont convenu que le squelette de Charles Byrne ne serait pas exposé dans le nouveau Hunterian Museum.

Pour le musée, le squelette de Charles Byrne, aurait été injustement exposé, sans aucune préoccupation éthique, ni respect des volontés même de Byrne. Une situation jugée aujourd’hui inacceptable, et qui permet désormais au squelette du géant irlandais de reposer en paix…

Explications scientifiques du gigantisme de Byrne

Bien que la taille atypique de Charles Byrne ait toujours suscité des interrogations, celle-ci a finit par être expliquée scientifiquement en 1909. Après étude de son corps, le jeune irlandais souffrait d’une pathologie concrète : il était en effet atteint de gigantisme et d’acromégalie, des syndromes provoqués par une tumeur bénigne présente dans sa glande pituitaire… ce qui entrainait alors une sécrétion excessive de l’hormone de croissance.

C’est cette hormone qui a littéralement transformé le jeune irlandais en un géant impressionnant… Une anomalie observée par des chercheurs au sein d’autres familles irlandaises ayant vécues dans la même région que Byrne… et qui auraient acquis cette anomalie d’un ancêtre commun né il y a plus de 1425 ans !



Un projet de voyage ? Téléchargez notre guide gratuit !

Ebook gratuit

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre ebook gratuit !

Découvrez l'essentiel du pays, sa culture, son histoire et ses sites touristiques incontournables !