fbpx

L’épave qui avait tenté de prévenir le Titanic, a été retrouvée en Mer d’Irlande

Le SS Mesaba, construit à Belfast, et coulé en 1918, vient d'être retrouvé, plus de 100 ans après son naufrage !

Le SS Mesaba, retrouvé dans les eaux irlandaises - © Bangor University
Le SS Mesaba, retrouvé dans les eaux irlandaises - © Bangor University

Une équipe de chercheurs vient d’annoncer qu’elle venait de retrouver un paquebot jusqu’alors perdu depuis un siècle : le SS Mesaba. Torpillé en 1918 par les allemands, le navire était surtout célèbre pour avoir tenté de prévenir en vain le Titanic de la présence d’icebergs sur son trajet vers New York… Un message qui aurait été bien reçu, mais jamais été transmis au capitaine Smith… et qui aurait mené au terrible naufrage du 12 avril 1912.

Une épave longtemps cherchée

Une découverte réalisée grâce à des technologies ultra-sophistiquées

Son histoire est certes bien moins connue que le Titanic… Mais le SS Mesaba vient tout juste de sortir de l’oubli après avoir été localisé par une brillante équipe de chercheurs de l’université de Bangor au Royaume-Uni.

Ce bateau, construit à Belfast et coulé en 1918 alors qu’il essayait d’atteindre Philadelphie depuis Liverpool, a été découvert, gisant en Mer d’Irlande, à une trentaine de kilomètres au sud-est de l’île d’Émeraude.

Pour la communauté scientifique, il s’agirait d’une découverte capitale, le bateau ayant été déclaré disparu depuis son naufrage !

Pour en arriver là, les chercheurs ont fait appel à une technique particulièrement ambitieuse de quadrillage des fonds marins. Équipés de sonars multi-faisceaux, ils ont ainsi parcourus plus de 20 000km² de fonds marins en mer d’Irlande, identifiant jusqu’à plus de 270 épaves !

Le SS Mesaba faisait partie d’entre elles et a rapidement été identifié, grâce à des recoupements entre bases de données et plans concernant sa structure.

Pour rappel, ce bateau est particulièrement connu pour avoir tenté en avril 1912, de prévenir le RMS Titanic du danger que représentaient les importants blocs de glace qui affleuraient alors en surface dans les eaux de l’Atlantique.

Un message bien reçu, mais non transmis au capitaine… ce qui provoqua le naufrage historique du paquebot, que l’on présumait insubmersible.

Six ans plus tard, le SS Mesaba connaissait le même sort que le Titanic, coulant pour sa part suite à un torpillage allemande. On estime que tout l’équipage aurait été entraîné par le fond (près de 20 personnes, dont le capitaine).

La découverte de l’épave permet d’éclairer l’Histoire du bateau plus de 100 ans après son naufrage. Un véritable exploit !



A découvrir en ce moment