fbpx


L’Irlande célèbre aujourd’hui le jour national de la Grande Famine

Le National Famine Commemoration Day, une commémoration toujours chargée d'émotion

Une scène de la Grande Famine irlandaise - Domaine public
Une scène de la Grande Famine irlandaise - Domaine public


L’Irlande, très attachée à son histoire, célèbre aujourd’hui le « National Famine Commemoration Day, une journée hommage dédiée au terrible épisode de la Grande Famine qui a décimé près de 25% de la population en Irlande. Cette célébration annuelle, est l’occasion pour les irlandais de commémorer l’un des plus tragique événement de l’Histoire d’Irlande… et s’assurer qu’aucun détail n’en soit oublié…

Un drame encore vivace dans les esprits

La Grande Famine : un épisode qui a traumatisé un pays entier, encore de nos jours

Chaque année, l’Irlande consacre une journée spéciale pour commémorer la Grande famine irlandaise et rendre compte des ses pertes humaines dramatiques. Une journée où les écoles organisent une minute de silence, où la télévision multiplie les documentaires historiques, et où l’Irlande est le théâtre de célébrations diverses, sur les monuments dédiés au drame.

En cette journée, toute l’Irlande s’efforce, dans son devoir de mémoire, de ne pas oublier les faits. Des faits qui ont touchés de plein fouet leurs propres ancêtres, condamnés à la faim, à la mort ou à l’exode, suite à la terrible épidémie de mildiou, qui a flétri la totalité des champs de pomme de terre du pays entre 1845 et 1848.

On estime que l’Irlande aurait enregistré entre 500 000 et 1 million de morts durant cette période. Deux millions auraient émigrés vers les États-Unis, l’Australie ou encore la Grande-Bretagne…

Des chiffres terrifiants, qui ont marqués à jamais le visage de l’Irlande.

En ce jour, l’Irlande garde également une amertume encore vivace face aux faits historiques. En effet, l’impact de la Grande famine irlandaise sur la population de l’époque aurait pu être limitée, si l’Angleterre s’était montrée plus concernée par ce qu’il se passait sur l’île d’Émeraude.

Car pour rappel, l’Irlande était à l’époque sous domination anglaise… Or, Londres se servait de l’Irlande comme un véritable « panier à provision », exploitant les ressources de l’île d’Emeraude (viande, cultures, laine, alcools….etc), pour les exporter directement en Angleterre…

Alors que les irlandais étaient privés de subsistance, les britanniques ont continués à exploiter ces ressources, sans les redistribuer aux irlandais (les britanniques ont organisés des soupes populaires, mais sans comparaison avec leur réelle capacité d’assistance envers le pays irlandais).

Des événements qui créent régulièrement la polémique, et réveillent les fantômes d’un passé toujours prégnant.







A découvrir en ce moment en Irlande :