1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 2,80 / 5 (10 votes)
Loading...

Article écrit par Guide Irlande

La Handball gaélique est un sport aux origines irlandaises, très proche du squash. Le jeu se pratique avec un gant à la place de la raquette, et peut se jouer à 2, jusqu’à 4 joueurs. Il s’agit d’un sport qui s’est particulièrement implanté dans les pays anglo-saxons (États-Unis, Canada, Grande-Bretagne…etc.), suite à l’émigration irlandaise…

Le Handball gaélique

Histoire du handball gaélique

Un match de handball gaélique - www.bodengaa.ie

Un match de handball gaélique – www.bodengaa.ie

Le handball gaélique trouve ses origines en Irlande. On le mentionne dès 1527 dans les statuts de Galway, qui interdisaient à la population de la ville de jouer en envoyant la balle taper contre les murs d’enceinte de la ville.

Depuis, ce sport s’est développé en Écosse, puis s’est nettement diffusé dès le XVIIème siècle, lors de l’émigration irlandaise au États-Unis, au Canada, au Mexique, en Australie, en Nouvelle-Zélande, et en Grande-Bretagne. Un championnat est même organisé tout les 4 ans !

A noter que c’est la GAA qui chapote ce sport, depuis les locaux de Croke Park à Dublin.

Règles du jeu

Le handball gaélique est un sport qui n’a rien à voir avec le hand-ball tel qu’on le connait. Il se joue à l’extérieur comme en intérieur, et ressemble au racketball, ou au squash. (La balle est en vérité frappée à l’aide d’un gant rigide, qui se substitue à une raquette.) Il nécessite seulement un court mesurant 12,2 mètres de long sur 6,1 mètres de large. Il possède un mur de fond, mesurant également 6,1 mètre de haut, sur lequel la balle doit être tapée pour être renvoyée à son adversaire.

Le principe est simple : le joueur doit marquer un set avant son adversaire, en gagnant des points lors de son service.






Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Commentaire Un commentaire

Avis recueillis directement sur le site, Facebook et Twitter
  1. Dubost dit :

    C’est très similaire à la pelote basque à main nue en trinquet (place fermée à 4 mur ou le mur du fond peut-être utilisé mais cela n’est pas obligatoire).
    La balle (pelote) est dure et les joueurs ne portent pas de gants d’où quelques trumatismes et éclatemnt de vaisseaux (le clou qui est très douloureux)