fbpx
Un feu de joie irlandais

Le feu de joie de la Samain

Un feu de joie irlandais



En Irlande, la fête d’Halloween (aussi nommée Samain en irlandais) est un événement cher à la population. En dehors de se déguiser, de faire la fête, et de manger des petits plats traditionnels comme le Colcannon, le Barbrack ou le Meatloaf, les irlandais s’adonnent pour certains à une tradition : celle du feu de joie !

Origines du feu de joie irlandais

Une tradition pour conjurer le mauvais sort

La fête de la Samain daterait des celtes. A cette époque, cette fête annonçait la fin des récoltes, l’arrivée du froid et la nuit où le Dieu de la Mort permettrait aux morts de vivre le temps de quelques heures aux côtés des vivants.

Très superstitieux et croyants, les habitants locaux faisaient alors le choix d’organiser de gigantesques feux de joie (appelés bonfire en anglais) durant la nuit, afin de célébrer le début du froid, et se protéger du mauvais sort pour l’année à venir.

Ce feu leur permettait en quelques sorte de se protéger des mauvais esprits, et de se prémunir de tout malheur à venir.

Par ailleurs, les feux de joie de la Samain permettaient également d’après les textes, de découvrir pour les hommes, l’identité de leur future épouse. Invitation à la rêverie, il suffisait alors d’y brûler une mèche de leur cheveux afin de connaître l’identité de leur future femme.

De nos jours, les irlandais organisent encore des feux de joies, et ce, principalement à la campagne. Ces derniers se réunissent, et forment un gigantesque foyer. Ils l’alimentent alors en palettes, et bois en tout genre, puis admirent le brasier, tout en écoutant de la musique, et en vidant quelques verres. Un moment convivial qui vous plongera dans l’ambiance d’Halloween !




Copy link