fbpx
Le Rock of Cashel - © Thomas Bresenhuber

Le Rock of Cashel

Le Rock of Cashel - © Thomas Bresenhuber



S’élevant à près de 60 mètres du haut d’un piton rocheux imposant, le Rock of Cashel est un ensemble de constructions et vestiges médiévaux absolument exceptionnels, situés dans le comté de Tipperary en Irlande. Attention : il ne s’agit pas là d’un château au sens propre du terme, mais plutôt d’un ensemble de vestiges médiévaux et religieux remarquables. Majestueux, il attire chaque année des milliers de visiteurs venus découvrir les beautés de l’histoire médiévale irlandaise. Au programme, de multiples édifices royaux et religieux, tantôt magnifiquement conservés, tantôt en ruines. L’un des plus importants site touristique d’Irlande !

Histoire du Rock of Cashel

La demeure des Rois régionaux et des hauts rois d’Irlande

Le Rock of Cashel - © grafxart

Le Rock of Cashel – © grafxart

Surplombant la ville de Cashel et les plaines environnantes du comté de Tipperary, les origines du Rock of Cashel remonteraient au IVème siècle, lorsqu’une première forteresse est  bâtie sur cet amont rocheux et fut nommée « Castle of King » (soit le « Château des Rois »).

Cette construction devait comme son nom l’indique, devenir le lieu de résidence des rois régionaux, et plus tard, des Hauts Rois Suprêmes d’Irlande. Il faut dire que l’endroit est  idéal pour surveiller les environs et se protéger d’éventuels assaillants.

Au Vème siècle, la forteresse est habitée par les rois de Munster jusqu’en 1101.

La forteresse accueille alors entre ses murs de grands rois, tels que le roi Aengus, (qui est baptisé là-bas en 450 par le célèbre Saint Patrick. Selon la légende, le saint aurait d’ailleurs profité de l’occasion pour présenter au Roi Aengus le concept de Sainte Trinité à l’aide d’un trèfle).

En dehors du règne de Aengus, le Rock of Cashel accueille également l’un des rois des plus célèbres de l’Histoire Irlandaise : Brian Boru (941-1014) qui siège au château durant toute la période de son règne.

Du Vème siècle jusqu’à la fin du IXème siècle, la forteresse multiplie les chantiers de constructions pour élever de nouveaux édifices religieux ou de résidence. Mais c’est en 1101, que le roi Murtagh O’Brien décide de céder la forteresse à l’Église…

Dès lors, le lieu sert uniquement de résidence aux moines et accueille des religieux venus de toute l’Europe. La vie s’y écoule tranquillement, entre prières, cérémonies religieuses, travaux manuscrits et faits de la vie courante.

En 1172, au synode de Cashel, le roi Henri II d’Angleterre contraint l’Irlande à se soumettre à l’autorité de l’Église catholique romaine. Une décision qui sonne le glas des pratiques chrétiennes celtiques et qui va fortement impacter le Rock of Cashel.

Malheureusement, le lieu va progressivement tomber à l’abandon pour être finalement déserté.

Il est depuis sous la propriété de l’État irlandais qui l’a converti comme un haut lieu du Tourisme.

Visiter le Rock of Cashel

Un complexe médiéval, riche en monuments d’intérêts !

Le Rock of Cashel est parfois un peu difficile à résumer. Le site accueille des édifices qui servaient non seulement de lieu de résidence aux hauts rois du Royaume d’Irlande, mais aussi d’innombrables bâtiments religieux dont des tours rondes, une cathédrale, une chapelle, un cimetière…

Il faut donc plutôt voir le lieu comme un complexe médiéval majeur. L »un des plus grands jamais bâtis en Irlande !

Où stationner ?

Bien que le site soit mondialement connu, il n’en demeure pas moins situé dans une minuscule bourgade irlandaise… Et il n’est donc pas aisé de s’y garer.

Il existe un parking dédié juste en contrebas sur la « Rock Lane ». Mais attention : le nombre de place est limité et carrément pris d’assaut en été. Il faudra compter 5€ pour avoir la chance de s’y garer : une somme à ajouter au budget de votre visite.

A noter qu’il est possible d’aller stationner un peu plus loin du côté du centre-ville, le long de la R639. Mais une fois de plus, le nombre reste limité.

Aussi, nous vous conseillons de réserver votre visite en début de matinée avant que le gros des touristes n’afflue vers le site. Vous serez alors plus tranquille et pourrez faire l’économie du parking payant.

Les grands monuments du Rock of Cashel à visiter :

Le site est plutôt immense à parcourir et vous promet une visite passionnante. Il vous sera possible d’arpenter les lieux comme il vous semble, mais nous vous recommandons de ne pas oublier les édifices suivants :

La Tour Ronde

Le Rock of Cashel - © Petair

Le Rock of Cashel – © Petair

Haute de 28 mètres, la tour du Rock of Cashel aurait été bâtie aux alentour de 1100. L’édifice servait alors à surveiller les abords de la forteresse et d’y entreposer de nombreux manuscrits ainsi que des reliques religieuses d’une grande valeur.

La tour est plutôt impressionnante au demeurant, et remarquablement bien conservée. A noter qu’il est possible de grimper son escalier pour atteindre son sommet et obtenir une vue imprenable sur le Rock of Cashel !

Une visite très rare, qui est en général impossible dans les autres tours rondes d’Irlande !

La Chapelle du Roi Cormac :

Il s’agit d’une imposante chapelle bâtie en 1127 et consacrée en 1134. D’un style roman assez complexe et influencé par le style germanique, elle se caractérise par 2 tours situées symétriquement de chaque côté de l’édifice, ainsi que par une voûte en berceau sculptée. La chapelle renferme une tombe, qui serait vraisemblablement celle du célèbre roi Cormac.

A noter que cette chapelle renferme une fabuleuse fresque, très bien conservée malgré le temps et le froid. De toutes les constructions présentes sur le Rock of Cashel, il s’agit de loin d’un des édifices les plus appréciés par les visiteurs et historiens ! La finesse des sculptures et la beauté de l’édifice en font l’une des plus belles chapelles romanes d’Irlande !

La Cathédrale de Saint Patrick :

Le Rock of Casel - © Jenifoto

Le Rock of Casel – © Jenifoto

Bien plus importante que les autres bâtiments cités plus haut, la cathédrale de Saint Patrick aurait été bâtie en 1235 et s’agence sur un plan cruciforme classique, composé d’une tour carrée, ainsi que d’une seconde tour datant du XVème siècle (nommée l’Archbishop’s Residence), qui servait de lieu d’habitation à l’archevêque. Cette dernière est accolée à la cathédrale, mais ne fait pas corps à l’édifice principal.

A l’entrée de la cathédrale se tient également le Hall des Choristes (Hall of the Vichars Choral). Ce bâtiment se situe à l’entrée de la forteresse et daterait de 1420. Il serait le lieu de répétition de la chorale de la Cathédrale Saint Patrick. A noter la présence à l’intérieur d’un musée, présentant l’histoire du Rock of Cashel, ainsi que de nombreuses croix de St Patrick issues du XIIème siècle.

Réservez en ligne !

Petite astuce : n’hésitez pas à réserver votre place directement sur le site web du monument. Vous en tirerez plusieurs avantages : peu importe qu’il y ait du monde sur place, vous serez assuré de faire votre visite sans avoir à faire une queue interminable.




Informations pratiques


Note Note des voyageurs :

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 4,59/5 (550 votes)

Adresse Adresse : Moor, Cashel, Co. Tipperary
Lieu : (Comté de Tipperary)

Coordonnées GPSGPS : 52.520250,-7.890472

AppellationsNom anglais : Rock of Cashel
Nom gaélique : Carraig Phádraig

TarifsTarifs* :

  • 8€ par adulte
  • 6€ par senior
  • 4€ par étudiant ou enfant
  • 20€ par famille
*prix indicatif pouvant varier en fonction de la saison et de la politique de l'établissement.

Horaires d'ouvertureHoraires :

  • tous les jours

Durée de la visiteDurée : 1 heure

Site WebSite Web : Accéder au site web




Un projet de voyage ? Téléchargez notre guide gratuit !

Ebook gratuit

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre ebook gratuit sur l'Irlande !

Découvrez l'essentiel de l'Irlande, sa culture, son histoire et ses sites touristiques incontournables !




Encore tant de choses à découvrir...


Copy link